verre de ginger ale ginger beer avec tranche de concombre
Actualité Recettes

Plutôt ginger beer ou ginger ale dans son cocktail ?

Si la ginger ale a longtemps été synonyme de remèdes de grand-mère pour les maux de ventre, il n’y a pas une soirée où la boisson ne s’est pas glissée dans nos verres cet été sous la forme d’un bon Moscow Mule. Le ginger ale se déguste pourtant tout à fait sans alcool, tout autant que son alternative, la ginger beer. Comment différencier ces deux boissons, venues des pays anglophones ?

Ginger ale et ginger beer, des sodas au gingembre

Le gingembre, nous avons plutôt l’habitude de le déguster dans le pain d’épices ou les biscuits de Noël. Côté anglais, ils ne se sont pas privés de l’expérimenter en boisson. D’abord en thé, bien sûr, mais aussi en boisson apéritive. Le gingembre, rapporté des Indes anglaises sur le continent, s’est en effet glissé dans les verres pour créer ginger ale et ginger beer. Le concept s’est ensuite expatrié aux Etats-Unis et au Canada. Ainsi, après nous avoir fait découvrir la tarte à la citrouille, ils nous ouvrent les portes sur le Canada Dry. Si certains aiment beaucoup la boisson seule, elle est aussi appréciée des barmans et mixologues qui rivalisent d’originalité pour des cocktails goût gingembre.

Il ne vous faudra qu’un test rapide pour déceler immédiatement ce qui différencie une ginger ale d’une ginger beer. Le principe est le même, après tout, il s’agit d’une boisson infusée au gingembre. L’une d’elles, pourtant, est bien plus légère que l’autre. La ginger ale, en effet, consiste généralement en une boisson plus aromatisée qu’infusée. Selon les préparations, elle se réalise avec de l’eau gazeuse sucrée au sirop de gingembre ou infusée au gingembre et des herbes aromatiques.

Au contraire, la ginger beer aura un goût bien plus prononcé. C’est celle qui se développe en premier temps au Royaume-Uni, donnant lieu à une boisson forte en gingembre. Le principe était simple : de l’eau et du gingembre étaient brassés et fermentés. À moins de réaliser de la ginger beer soi-même, les sodas au gingembre trouvables sur le marché seront généralement des limonades aromatisés plutôt que des boissons fermentées. Ce processus donne un goût plus prononcé à la boisson, qui détonne en bouche. Ginger ale ou ginger beer, pourtant, pas de jaloux : les deux se dégustent tout aussi bien.

Fever Tree, Schweppes, quelle ginger ale pour son Moscow Mule ?

La ginger ale est plus populaire que jamais, se démocratisant dans le reste du monde après avoir convaincu les anglais. Si elle est autant appréciée, c’est surtout parce que cette limonade aromatisée se glisse facilement dans de nombreuses recettes. D’ailleurs, auprès de certains spécialistes, cette question fera débat : plutôt ginger ale ou ginger beer dans ses cocktails ? Concrètement, les deux options feront de très bons alliés dans vos expérimentations de boissons. Le choix se fera plutôt en fonction de vos préférences, selon l’intensité de gingembre souhaitée en bouche.

Vous trouverez, par exemple, très facilement des cannettes ou des bouteilles de ginger ale dans vos rayons de supermarché. Pour les plus connaisseurs, ce sera peut-être la Fever Tree qui viendra vous tenter. Autrement, des grandes marques telles que Schweppes proposent également de sodas au gingembre. Il est difficile de vous orienter vers une ginger ale idéale. Certaines seront, par exemple, plus sucrées ou plus infusées au gingembre que d’autres. Seules vos papilles gustatives sauront vous dire laquelle est la bonne pour vous.

Votre ginger ale choisie, c’est le moment d’expérimenter davantage. Bue seule, ou aromatisée avec un peu de menthe, de sucre et de citron, la ginger ale est très rafraîchissante. Elle se sirote à l’apéro pour une alternative non-alcoolisée, par exemple. Si l’alcool ne dérange pas, les cocktails s’en agrémentent parfaitement. Le gingembre, en effet, est un exhausteur de saveurs qui fonctionnent particulièrement sur l’alcool. Il se mêle alors parfaitement au gin, à la vodka, au rhum ou au whisky. De quoi réaliser un Moscow Mule parfait. Ce sera plutôt ginger beer ou ginger ale, pour vous ?

Comment réaliser de la bière au gingembre maison ?

Si vous optez pour la ginger beer, sachez qu’elle n’est pas forcément évidente à trouver en France. Elle se trouvera pourtant dans des boutiques d’import américain ou encore de production bio. Beaucoup, en effet, s’essaient à la fabrication de ginger beer artisanale. C’est, d’ailleurs, une des solutions si vous souhaitez goûter la ginger beer chez vous. Vous pourrez ainsi préparer votre soft infusé au gingembre en avance, à déguster seul ou mixé à des jus ou des spiritueux, par exemple.

Bien que la ginger beer soit une boisson non-alcoolisée, il faut tout de même garder à l’esprit qu’un processus de fermentation à base de levure est entamé. Cela signifie qu’une quantité infime d’alcool s’y trouve, comme dans toute préparation à base de levure. Pas d’inquiétudes, donc, d’avoir la tête qui tourne et une terrible gueule de bois le lendemain matin. Elle se déguste sans modération, pour un apéro qui détonne en bouche et change de l’habituelle limonade citronnée.

Voici les quelques étapes à suivre pour consommer de la bière au gingembre maison :

  • couper en petit dés 100 g de gingembre frais, épluché ou non, et le mélanger à 1 jus d’un gros citron jaune dans une bouteille en plastique d’1,5 L ;
  • à côté, mélanger 100 g de sucre, 1 ou 2 càc de levure de boulanger sèche et 20 cl d’eau tiède avant de verser l’ensemble dans la bouteille ;
  • remplir d’eau minérale avant de refermer la bouteille ;
  • laisser fermenter à température ambiante pendant 12 à 24 h – tester la résistance du doigt sur la bouteille pour savoir si c’est bon : elle doit être rigide ;
  • reposer 12 h supplémentaires au frais si ce n’est pas assez fermenté et servir bien frais à l’apéro.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *