yaourt i
Recettes Minceur

3 choses à remplacer par du Skyr

Le Skyr est une sorte de yaourt hyperprotéiné aux multiples vertus. Il est surtout célèbre pour sa très faible teneur en matière grasse. C’est un aliment aux multiples bienfaits que vous pouvez insérer dans vos habitudes alimentaires quotidiennes. Nous vous proposons de découvrir quelques aliments simples que vous pouvez d’ores et déjà remplacer par votre pot de Skyr fait-maison.

La fabrication du Skyr

La préparation du Skyr, comme expliqué par la marque de produits laitiers bio Les 2 Vaches, permet de concentrer les macro-éléments nécessaires à la formation et à la construction des muscles de celui qui va le consommer. Le Skyr peut ainsi aisément remplacer le yaourt utilisé par ceux qui pratiquent régulièrement des activités sportives. Sa texture légère contribue à une digestion beaucoup plus facile. Le Skyr procure également une sensation de fraîcheur qui vous aidera à vous relaxer plus facilement après une activité physique intense.

La fabrication maison du Skyr est relativement simple. Il suffit de prendre du lait écrémé bio que l’on pasteurise à 90/95°C, puis de le laisser refroidir. Il faut ensuite ajouter des ferments, puis mélanger. Il faut ensuite passer ce mélange à la centrifugeuse afin de séparer et d’égoutter le petit lait. C’est cette séparation qui explique que la texture du Skyr est plus onctueuse que le yaourt. Il faut enfin laisser refroidir encore une fois, et le tour est joué !

Le yaourt classique

Le yaourt et la plupart des produits laitiers sont connus pour leur excellent apport en énergie et en minéraux essentiels. Il pourrait par ailleurs être intéressant de les remplacer par le Skyr, qui peut apporter 2 à 3 fois plus de protéines qu’un yaourt conventionnel, tout en étant beaucoup moins gras. Plus précisément, ce yaourt traditionnel d’origine irlandaise peut fournir environ 10 g de protéines par 100 g.

Le yaourt classique contient plus de lipides. Il est donc recommandé de préférer le Skyr pour réduire la formation de graisse dans le corps. Le Skyr permet également de réduire l’ostéoporose chez les personnes âgées et améliore la croissance osseuse des plus jeunes. Grâce à la texture semi-épaisse qu’il affiche, celui qui en consomme a une sensation de satiété après quelques bouchées.

un pot de skyr yaourt irlandais

La crème fraîche

Sur le plan nutritionnel, le Skyr part aussi gagnant en matière d’apport en protéines, face à la crème fraîche traditionnelle à 30% de matière grasse. Il produit environ 10 g de protéines par 100 g, contre 2,3 g pour le crème fraîche. Par ailleurs, la crème fraîche est plus riche en lipides et en cholestérol, un excès peut alors rapidement être mauvais pour la santé. En comparaison avec la crème fraîche, le Skyr est également plus pauvre en cholestérol. Sa faible teneur en sucre permet de bien se nourrir, tout en entretenant sa ligne. C’est un super-aliment qui intervient aussi grandement dans l’apport en calcium et en phosphore pour l’organisme.

Le Skyr peut être consommé par tout le monde, aussi bien les enfants que les adultes. En remplaçant la crème fraîche par le Skyr, on peut alors cuisiner de façon plus légère au quotidien. Il est ainsi possible de réaliser des sauces, des quiches et des tartes en l’intégrant à la recette.

Le fromage blanc

Le Skyr est beaucoup plus léger et onctueux que le fromage blanc. Sur le plan nutritionnel, le fromage blanc à 0 % est légèrement moins nutritif que le Skyr. Alors que ces deux aliments apportent à peu près la même quantité de glucides (3,9 g par 100 g pour le Skyr, 4 g pour le fromage), le yaourt irlandais apporte plus de protéines par 100 g (10 g, contre 8 g pour le fromage blanc 0%) et plus d’énergie (244 kJ, contre 193 kJ pour le fromage blanc). De son côté, le fromage classique contient plus de graisse (30 g contre 0,2 g). Il n’est donc pas conseillé aux personnes ayant des problèmes cardiaques, contrairement au Skyr.

La consommation du Skyr avant une activité sportive est considérée comme une excellente collation protéinée pour donner le meilleur de soi-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *