gateau fondant pommes
Recettes

Zoom sur la recette du gâteau fondant aux pommes à l’ancienne

Que diriez-vous de goûter aux saveurs d’antan ? Alors oui, les nouvelles tendances en pâtisserie sont bien jolies, mais quand on pâtisse façon mamie, on se rend vite compte que les desserts à l’ancienne restent indémodables et inratables. À l’affiche, un gâteau fondant simplissime à cuisiner, de la pâte légère et moelleuse pour gâter la famille, ou encore une texture extra-moelleuse pour enchanter les becs sucrés. Cette fois-ci, on va les agrémenter de pommes, mais vous pouvez, bien sûr, utiliser d’autres fruits comme des raisins ou des poires.

La recette d’un gâteau fondant aux pommes à l’ancienne

Non seulement les gâteaux fondants sont réputés pour être le champion de la cuisine réconfortante, mais ils ravissent aussi autant les petits que les grands. La recette magique pour 6 personnes ? La voici.

Les ingrédients

  • 2 pommes rouges de n’importe quelle variété : golden, reinette, gala…
  • 80 g de sucre en poudre
  • 2 cuillères à soupe de cassonade
  • 15 cl de lait
  • 2 œufs
  • 100 g de beurre demi-sel mou
  • 150 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1/2 cuillère à café de cannelle
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron

La préparation à l’ancienne

Pelez les pommes à l’aide d’une rase-légume ou tout simplement d’un couteau. Retirez le trognon avec un vide-pomme, divisez en deux puis épépinez-les. Ciselez en fine lamelle d’environ 1 cm d’épaisseur, retournez le tout et coupez en deux de manière à former des cubes. Afin d’éviter l’oxydation du fruit, trempez le jus de citron et laissez-le s’imprégner de la chair des pommes.

Pour préparer la pâte, faites fondre 30 g de beurre dans un poêle. Faites-y blondir les cubes de pommes pendant trois minutes en les saupoudrant modérément de la cassonade. Battez brièvement les œufs dans une jatte tout en y ajoutant successivement les sucres – en poudre et vanillés. Fouettez jusqu’à ce que cela soit homogène et que cela double de volume. Incorporez le beurre fondu et mélangez à nouveau avec un fouet à main. Poudrez de levure et mêlez encore une fois. Versez d’une traite toute la farine, battez doucement la préparation et augmentez petit à petit la cadence.

Beurrez copieusement le bas et les bords d’une moule à manqué de 22 cm de diamètre et versez-y la pâte. Répandez les fruits par-dessus sans les noyer. Préchauffez le four à 200 °C, soit l’équivalent de thermostat 6 et enfournez la préparation pendant 35 minutes.

Entretemps, préparez un mélange de 40 g de beurre demi-sel mou, de la cassonade restante et de la cannelle. Répartissez-le sur le gâteau après la cuisson et laissez-le s’y imprégner. Démoulez délicatement en se servant d’une spatule et… servez !

Les astuces de grand-mère pour un moelleux et léger parfait

On a beau avoir des mains vertes en cuisine, on peut toujours se retrouver devant un fondant au cœur dur comme la pierre ou un gâteau tellement flagada qu’on a l’impression qu’il a fondu au four. Prenez ainsi en compte ces conseils avant d’enfiler votre tablier.

Des œufs au repos avant le battage

C’est tout naturel de les conserver dans un frigo sauf que des œufs trop frais sont les ennemis des blancs en neige. L’astuce ? Clarifiez les œufs – idéalement la veille, conservez les blancs dans un bocal en verre avec fermeture hermétique au réfrigérateur. Et après, sortez-les 2 heures avant la préparation. N’hésitez pas à tremper des gouttes de citron pour acidifier (et éliminer) les matières grasses qui ralentissent la montée.

Un peu d’huile

D’un côté, si la recette est saupoudrée trop de farine, mais pas assez beurrée, le gâteau sera croustillant. Et d’un autre, plus de lait et moins de farines rendront la pâte coulante. Puisqu’elle contient quasiment 100 % de matières grasses – contre 82 % pour le beurre, l’huile s’accorde à un moelleux parfait. Ajoutez ainsi de l’huile afin de mieux équilibrer la balance des ingrédients humides et secs.

Rassurez-vous, quelques variétés d’huiles végétales fluides à l’instar du tournesol ou, pour une cuisson douce, du colza – ne gâchera nullement le parfum choisi. De plus, elles ne rancissent pas.

Du beurre mou sur le moule

Cela va de soi : le beurre fondu se dissémine sur les bords du moule en moins de deux, mais à peine réparti, il ne s’y accroche pas. Ainsi, badigeonnez d’huile à l’aide d’un pinceau et vos mains ne se baigneront pas de matières grasses (surtout si vous n’utilisez pas de gants).

Un démoulage à chaud

Pourquoi ? Même sorti du four, le moule agit comme un conservateur de chaleur et la cuisson continue. Démoulez votre gâteau immédiatement et placez-le sur le plan de travail. Couvrez-le d’un torchon propre et laissez-le refroidir pendant une dizaine de minutes. Retournez le moule d’un coup sec et la chaleur va s’évaporer par le bas. Vous aurez un cake ou un quatre-quarts bien moelleux.

Vous pouvez servir votre gâteau fondant aux pommes l’ancienne tiède ou à température ambiante. Pour plus de délices, accompagnez-le d’une boule de glace à la vanille ou de crème chantilly.

Maintenant, à vous de jouer ! Vous verrez si les petits-enfants seront les seuls à réclamer une deuxième portion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *