Cuisine du monde

La feuille de nori, composant important de la réalisation des makis

Le makizushi simplement appelé maki en Europe, est une spécialité d’origine japonaise. Pour sa préparation plusieurs ingrédients interviennent comme le riz, les légumes, le poisson et surtout les feuilles de nori, essentielles pour ce plat. Découvrez dans cet article le nori et son rôle dans la réalisation des makis.

Cuisine japonaise : les feuilles de nori : qu’est-ce que c’est ?

Aussi appelée légume de mer, la feuille de Nori est un ingrédient de base pour les makis. C’est une algue comestible de couleur rouge, lavée, broyée et disposée en fines couches. Une fois séchée et bonne pour la consommation, elle devient noire ou verte. On la retrouve dans la cuisine japonaise et on l’utilise généralement pour confectionner des makis.

Pour réussir le makizuchi, il est primordial de veiller à la qualité des feuilles de nori. Elles doivent être de couleur foncée avec des grains serrés. Vous devez éviter les feuilles trop claires ou trouées qui sont des signes de mauvaise qualité. Vous pouvez acheter des feuilles de nori en ligne ou dans les magasins de grandes surfaces au rayon « produit du monde ».

La feuille de Nori a un goût salé, iodé et contient un excellent taux de protéines. Elle contient également des acides aminés, des fibres alimentaires, des oligo-éléments et bien d’autres nutriments. Outre le pouvoir nutritionnel de la feuille de nori, elle présente plusieurs avantages sur la santé et permet par exemple de lutter contre le mauvais cholestérol ou de prévenir l’hypertension artérielle.

une feuille de nori autour du riz

Quelques conseils pour bien cuisiner vos makis grâce aux feuilles de nori

Les feuilles de nori s’emploient dans la réalisation de plusieurs plats japonais. Dans le cas du makizuchi, elles servent à enrouler le riz et le poisson et d’autres légumes comme le concombre la carotte, l’oignon vert, etc. Ce sont des feuilles faciles d’utilisation, mais très fragiles. De ce fait, il convient de les manipuler avec précaution et soin.

Pour réussir votre maki, il est conseillé de ne pas mouiller les feuilles de nori, au risque de les déchirer lors du façonnage. En effet, l’humidité que contient le riz est absorbée par les feuilles. Ce qui permet de les assouplir. Si vous avez besoin de couper vos feuilles de nori, utilisez un ciseau et non un couteau afin de ne pas les déchirer.

La feuille de nori a deux faces. Une face brillante et lisse et une autre rugueuse et mate. La face brillante se positionne vers l’extérieur et se pose sur la natte à sushi appelée makisu. C’est elle qui va faciliter l’enroulement des sushis. Et le côté mate vers l’intérieur. Elle reste en contact avec la nourriture afin que celle-ci accroche et tienne bien en place.

Pour faire vos makis, vous devez garder les feuilles entières. Ensuite, vous n’avez qu’à déposer une couche de riz au milieu de la feuille que vous étalerez. Vous y ajouterez une tranche de poisson sur le bord de la feuille avec quelques tanches de légumes. Puis roulez, et serrez bien. Une fois le rouleau obtenu, coupez vos makis de la largeur souhaitée à l’aide d’un couteau tranchant.

La feuille de nori est une plaque d’algue déshydratée. On la retrouve dans la cuisine japonaise et elle permet de confectionner des makis. C’est un indispensable pour la réalisation de ce plat. Pour les choisir, il faut veiller à leur couleur qui doit être foncée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *